système d'informations

Comment Maîtriser la sécurité de son Système d’Information

Nombre d’entreprises, PME/PMI,  Grands-comptes et/ou Organismes divers privés ou institutionnels, sont de plus en plus fréquemment victimes de pertes de données informatiques liées à un dispositif technique défaillant et/ou découlant d’actions de piratage sauvage. Les avancées fulgurantes en matière de moyens de transmission d’informations, à l’image d’internet,  offrent aux cybercriminels des possibilités de commettre des actes délictuels à l’ampleur sans cesse grandissante. De facto, il est impératif pour une compagnie, quel que soit son secteur d’activité, de connaître les enjeux de la sécurité et les pré-requis en matière de sûreté informatique, afin de Maîtriser la sécurité de son Système d’Information.

En peu de lignes, voici donc quelques pré-requis utiles pour mieux appréhender ce sujet.

À propos de la sécurité informatique

Pour faire simple : la sécurité informatique vise en particulier à protéger et à préserver les données digitales, matériels et logiciels d’une entreprise. Ces ressources sont, en effet, primordiales pour le fonctionnement général d’une compagnie, et cela peut engendrer d’importants problèmes, si elles tombent entre de mauvaises mains. Les coûts des pertes de données et/ou du détournement de la destination, en terme de communication, peuvent s’avérer désastreux, voire irréversibles, pour une société.

C’est pourquoi, à nouveau, il est essentiel de Maîtriser la sécurité de votre Système d’Information. 

Comment évaluer le niveau de sécurité informatique

Le risque qu’un hacker arrive à percer le système de sécurité d’un établissement, quel qu’il soit, est évalué, selon différents critères.

A cet effet, les responsables doivent faire le rapport entre les menaces qui planent sur la sécurité informatique, la vulnérabilité du système et les mesures mises en place pour prévenir et remédier aux problèmes potentiels .

À partir de cette étude, le rôle de la Direction et celui des techniciens est de trouver les différentes failles possibles, en ce qui concerne la sûreté de leurs données. Ce constat fait, il devient alors plus facile de Maîtriser la sécurité du Système d’Information et d’anticiper les éventuelles manœuvres de pirates. 

Les enjeux de la sécurité du système d’information

Nul besoin de répéter que les enjeux de la sécurité des données d’une compagnie sont d’une grande importance. L’augmentation croissante du nombre de cyberattaques répertoriées suffit à elle seule à le démontrer. Comme tout outil de pointe utilisé à mauvais escient, les nouvelles technologies favorisent l’activité malsaine de ceux qui les détournent de leurs finalités positives.

Les renseignements volés sont bien souvent des informations propres à des utilisateurs, tels que : mots de passe, données bancaires, adresses, etc.

Par ailleurs, sur un autre plan, il est nécessaire pour la Direction d’une entreprise, qu’elle quelle soit, de se poser la question de ce qu’il adviendrait de sa société si celle-ci venait à devoir s’arrêter, faute d’un Système d’Information et/ou d’organes de traitement opérationnels.

Comment réagiraient les Clients, les Actionnaires…Les Collaborateurs, devant l’impossibilité : de pouvoir travailler, d’exécuter les tâches urgentes, d’avoir accès aux informations financières nécessaires et/ou de…Facturer ?

Les conséquences, vous en conviendrez, pourraient être désastreuses, voire fatales à l’entreprise.

Les facteurs aggravants

C’est un fait, les cyberattaques se concentrent généralement sur les ressources matérielles et logiciels de la victime. Mais, on note aussi, et surtout, après le crime accompli, qu’un manquement à la documentation sécurité a accru le préjudice causé, par l’atteinte au déroulement de l’activité de entreprise, faute de pouvoir redémarrer correctement et dans des délais raisonnables.

Cela explique, en partie, les enjeux de la sécurité de l’information et de la communication. Dans certains cas, il peut s’agir également d’une modélisation incomplète des liens entre outils informatiques et/ou d’une cartographie inexistante de l’architecture du Système d’Information global. 

Considérer les données comme de la matière stratégique

De manière incompréhensible, certains chefs d’entreprises négligent les coûts de l’insécurité informatique et continuent encore à penser, actuellement, qu’ils ne disposent pas de données suffisamment pertinentes pour justifier une effraction à leur insu, de la part de tiers malveillants. Cependant, il est primordial de comprendre que la moindre perte ou détournement d’informations peut conduire à de sérieux dégâts pour une entreprise. CQFD de l’intérêt de satisfaire ce pré-requis de définir – les processus et règles en matière de sécurité du SI – le rôle et la responsabilité de la Direction, dans la lutte contre le vol de données.

Les bases de la mise en place du système de sécurité

Par nature, le système de sécurité des informations et de la communication veillent particulièrement à ce que seul le personnel autorisé dispose d’un accès aux informations digitales et matériel(s) de l’entreprise. Cette procédure impliquent de certaines personnes qu’elles réalisent la documentation sécurité, en rapport avec le niveau de risques. Par ailleurs, afin de garantir : a) la sûreté des bases de données de l’établissement concerné b) les facteurs clés de succès de la démarche, une vision globale des interactions entre chacun des outils utilisés est nécessaire.

Comment contredire, ici, que rendre plus solides les portes d’entrées d’un bâtiment s’avère inutile si les fenêtres sont grandes ouvertes !

Les causes fréquentes de l’insécurité informatique

Deux types de cas expliquent l’insécurité des données digitales d’une entreprise.

Dans l’un d’entre eux, nous pouvons être confrontés à ce qu’on appelle une insécurité active. Les dirigeants, ainsi que les autres utilisateurs du système ne disposent pas des connaissances nécessaires pour comprendre le fonctionnement de leur Système d’Information. Par contre, il est primordial d’adopter les bonnes résolutions, pour favoriser la sécurité de la communication, mais aussi pour remédier aux éventuelles brèches existantes dans le système.

Dans le second cas, nous sommes face à une insécurité passive, à savoir l’utilisateur possède des moyens de défense contre les intrusions, mais il ne sait pas comment les utiliser efficacement. C’est comme si une société disposait de la protection d’un antivirus, alors que certaines des fonctionnalités cruciales de ce dernier étaient inactives.

Les facteurs clés de succès d’une démarche de sécurisation d’un SI

Les facteurs clés de succès de la démarche de déploiement d’un Système d’Information sûr commencent par aviser tout le personnel de ce en quoi consiste la sécurité du SI. Il est également essentiel de sensibiliser les personnes concernées par rapport aux risques éventuels causés par une faille dans la sécurité informatique de la société, et des bons gestes / bonnes pratiques à adopter en cas de besoin.

Fermeture systématique des sessions de traitement

Au cours des actions de sensibilisations récurrentes, il est à préconiser, entre autres choses, la fermeture des sessions de traitement, après toute connexion sur le serveur de l’entreprise, et à partir de chaque poste de travail.

Politique stricte de droits d’accès

Il faut aussi renforcer la sécurité, en ce qui concerne l’accès : aux informations importantes et/ou confidentielles, aux applications sensibles et au système de gestion de l’entreprise, par la mise en place d’une politique stricte de droits d’accès. Cela revient à optimiser la sécurité du partage des informations et de la communication, au sein de la société.

Seuils d’habilitation pour intervenir sur les infrastructures

Si chacun s’accorde à dire que le rôle de la Direction est de sécuriser les réseaux et les serveurs, il vise également à accroître le niveau de sécurité dans l’accès aux infrastructures de la compagnie. Çà induit automatiquement la mise en place de seuils d’habilitation par niveau de responsabilité.

La prise en compte de ces facteurs clés de succès ne vous garantira pas du risque zéro. Toutefois, cette amorce sera de nature à commencer à lutter méthodiquement contre les cyberattaques.

Mise en place d’un Processus de continuité de services

Il (vous) faut assurer, en toutes circonstances, le maintien en service des processus clé de l’entreprise, à un niveau jugé suffisant, et garantir la préservation des intérêts critiques de cette dernière, et de l’ensemble des parties-prenantes, dont notamment ses Clients et ses Actionnaires.

Pour ce faire, Maîtriser la sécurité de son Système d’Information passe par le déploiement d’un Processus de Continuité de services.

Celui-ci doit comprendre, en premier lieu, les objectifs et les activités essentielles de l’entreprise, assortis des processus et ressources critiques de l’entreprise. Il ne peut être fait l’économie de définir, après identification, les (vos) Objectifs & les (vos) Activités essentielles de l'(votre) entreprise.

En second lieu, se pencher sur les (vos) Attentes de sécurité, pour tenir les Objectifs est une phase incontournable de modélisation d’un Processus  de Continuité de services digne de ce nom.

Cela (vous) permettra, par ailleurs, de cartographier les risques induits par un éventuel arrêt d’activité(s). Identifier, analyser, évaluer ces derniers facilitent grandement leur(s) traitement(s), en cas de fonctionnement dégradé de l'(votre) entreprise.

Fort de la connaissance de l’ensemble de tous ces éléments, le Dirigeant est en mesure, seul ou bien accompagné par un Professionnel, d’établir, alors, la (sa) stratégie continuité d’activité, puis de mise en oeuvre de celle-ci.

Cette stratégie intègre, généralement, dans un cadre de Maîtrise de la sécurité du Système d’Information, l’adoption d’un Plan de Reprise des Activités (PRA), assorti d’un Plan de Secours Informatique (PSI).

Pour les plus concernés d’entre vous, la norme ISO 22301:2012 est un document de référence à connaitre, en la matière,  et constitue un outil indissociable de la mise en place d’un processus de continuité de services.

Impacts financiers

Certes, vous le pressentez,  les coûts d’implémentation d’un système de protection efficace peuvent se révéler élevés, mais incontournables en termes d’Exigence vis-à-vis de la sécurité globale de l’entreprise. C’est pourquoi, il est indispensable de bien peser “le pour et le contre”, en phase de choix de ressources, pour se protéger, sans risquer de sous dimensionner ses investissements, par souci d’économies immédiates.

Pour se convaincre de la nécessité d’un tel investissement, la question à se poser, avant qu’un malheur ne se produise, est de savoir ce que ce dernier  coûterait réellement à l’entreprise, si celle-ci venait à s’arrêter ?!

Conclusion

En guise de conclusion, maîtriser la sécurité du Système d’Information présente d’énormes enjeux sur le plan de la sécurité globale d’une société. Elle garanti le bon déroulement des activités de l’entreprise, en assurant le maintien en bon état de fonctionnement de ses ressources digitales, matérielles et logiciels. La mise en place d’un système de protection doit se faire de façon globale, car la moindre faille suffit à un pirate, pour s’y introduire et voler des renseignements cruciaux. Enfin, le rôle de la Direction est de veiller, surtout, à ce que la communication des informations, au sein de l’entreprise, se fasse de manière fluide et sécurisée, en donnant  aux collaborateurs des accès aux seules Informations & Infrastructures, strictes et nécessaires, dont ils sont utilisateurs.

Nous pouvons vous aider à Maîtriser la sécurité de votre Système d’Information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *